Prix de ()

NaN €

( NaN €)

%

ATL: NaN €

ATH: NaN €

Cours Chainlink (LINK- EUR) évolution en temps réel

Price
Market
24h
7 jours
14 jours
30 jours
Tout

1 h

24 h

7 jours

14 jours

30 jours

1 an

%

%

%

%

%

%

Qu’est-ce que la crypto Chainlink (LINK) ?

Désignée sous le code mnémonique LINK, la crypto Chainlink est le nom d’une blockchain décentralisée permettant de lier les données du monde réel et les smart contracts. C’est en quelque sorte la blockchain des oracles. La société Chainlink Labs est fondée par Sergei Nazarov en 2014. Nazarov est un entrepreneur et développeur russe installé en Californie. Le projet Chainlink est officiellement lancé trois ans plus tard, en 2017. La compréhension de la crypto Chainlink est indissociable de celle de la compréhension de ce qu’est un oracle. Ce dernier est une partie tierce, qui n’est généralement pas une blockchain, permettant d’utiliser des données afin de faire fonctionner des smart contracts. Or, pour fonctionner, ces derniers ont besoin de sources externes centralisées. Par exemple, si vous souscrivez une assurance en cas de retard de votre vol, l’oracle va récupérer les données de l’aéroport d’arrivée afin de savoir si votre vol était effectivement en retard. Ces données sont ensuite transmises au smart contract, qui sera exécuté uniquement si les conditions prédéfinies sont remplies. Le rôle de la crypto Chainlink est de connecter ces parties tierces et les smart contracts, afin de notamment fluidifier cette action et s’assurer de la véracité des données transmises. En résumé, elle joue le rôle d’agent de liaison entre les deux et permet de décentraliser l’entièreté du réseau.

Comment fonctionne la crypto Chainlink (LINK) ?

Le fonctionnement de la crypto Chainlink a été un peu évoqué dans le paragraphe précédent. En effet, il s’agit d’une blockchain décentralisée connectant les oracles du monde réel et les smart contracts. Sur le principe, Chainlink corrige un défaut de la notion d’oracles, qui sont des entités centralisées et qui remettent en cause la décentralisation de la technologie blockchain. La blockchain Chainlink fait donc le lien entre ces entités centralisées et les smart contracts décentralisés. En d’autres termes, il n’y a pas de communication directe entre les oracles et les smart contracts. D’ailleurs, le réseau Chainlink était initialement centralisé afin qu’il puisse vérifier et valider les informations en provenance des oracles. Aujourd’hui, grâce aux API et aux sources externes brutes, il s’est entièrement décentralisé. Comment les données externes sont récupérées et authentifiées par Chainlink ? Le protocole récupère tout d’abord les données en question qu’il enregistre au sein de son propre smart contract, le Chainlink Service Level Agreement (SLA). Le SLA lui-même génère trois sous-contrats, dont le Chainlink Reputation Contract (CRC) C’est ce dernier qui authentifie la véracité de la donnée collectée. Pour fonctionner, la blockchain utilise son token natif, le LINK. Ce dernier est un token ERC-20, donc construit sur la blockchain Ethereum. Le LINK permet de rémunérer ceux que l’on appelle opérateurs de nœud et qui permettent au réseau Chainlink de tourner. La récompense n’est pas fixe et dépend du travail fourni par l’opérateur de nœud. Les opérateurs détenteurs de LINK peuvent également participer aux évolutions du protocole, en bloquant une certaine quantité des tokens en possession. Afin de valider la transaction, c’est-à-dire la transmission d’une donnée externe dans le réseau, le CRC se fonde sur le nombre de LINK en possession de l’opérateur. Toutefois, afin d’éviter tout problème, les LINK bloqués sont automatiquement retirés et « confisqués » aux opérateurs défectueux ou malhonnêtes. Ceci permet d’éviter la corruption de certains.

Comment miner du Chainlink (LINK) ?

Bien que la crypto Chainlink n’utilise pas le consensus de la preuve de travail (Proof-of-Work, PoW), il est possible de miner du LINK. En effet, la blockchain utilise le consensus de la preuve de capacité (Proof-of-Capacity, PoC). La PoC permet aux mineurs d’utiliser leur espace disque disponible pour valider les transactions. En théorie, le minage de la crypto Chainlink est donc ouvert à tous. Toutefois, dans les faits, il est nécessaire de posséder des appareils ASIC, comme dans le minage de Bitcoin (BTC). En effet, si la puissance demandée est très en deçà de celle du réseau Bitcoin, elle reste néanmoins trop importante pour la majorité des ordinateurs du quotidien.

Comment est déterminé le prix de la crypto Chainlink (LINK) ?

Comme toutes les autres cryptomonnaies, le prix de la crypto LINK est déterminé par l’offre et la demande sur le marché. Les variations du cours de la crypto LINK sont influencées par l’actualité autour du réseau. Il faut donc surveiller les projets utilisant le réseau Chainlink pour exécuter des smart contracts grâce à des données externes. Le domaine de l’assurance est particulièrement intéressant. La masse de LINK en circulation est limitée à 1 milliard de tokens. En théorie, cette limite à l’émission fait du LINK un token potentiellement désinflationniste, donc haussier à long terme. Il faut donc le surveiller de près.

En lire plus

Historique des prix de

prix d'aujourd'hui

Prix de

NaN €

Évolution du prix24h

-

%

Étendue des prix

NaN € /

NaN €

Volume d'échange24h

NaN €

Volume / Capitalisation boursière

NaN

Dominance du marché

NaN%

Rang sur le marché

#

Cap. Marché

NaN €

%

Cap. Marché
Pleinement diluée

NaN €

la fourniture

Offre en Circulation

Offre Totale

Offre Max

Voir plus

Où acheter ou échanger la crypto Chainlink (LINK) ?

#SourcePairesPrice+2% Profondeur-2% ProfondeurVolume
% du volumeConfianceMise à jour

Partager

Avis undefined

L’avis des experts sur Chainlink (LINK)

  • Star
  • Star
  • Star
  • Star
  • Star

Sur le papier, le projet de la crypto Chainlink est l’un des plus intéressants. En effet, il représente l’une des applications les plus concrètes de la technologie blockchain et plus particulièrement des smart contracts. Pour bien comprendre cet intérêt, reprenons notre exemple de l’assurance retard d’avion que vous avez souscrite. Imaginez un smart contract dont l’exécution est automatique en cas de retard de 3 heures ou plus. Pour fonctionner, le contrat a besoin d’une donnée externe, celle d’un oracle répertoriant les arrivées des vols en temps réel. Si votre vol a 4 heures de retard, le smart contract sera exécuté automatiquement et vous serez indemnisé dès l’arrivée de votre vol sans que vous n'ayez à faire quoique ce soit. Avec cet exemple concret, on comprend aisément que le potentiel de la blockchain Chainlink est donc immense. Toutefois, si la crypto Chainlink est prometteuse, elle a aussi ses critiques. Tout d’abord, la confiance dans les données repose uniquement dans le CRC évoqué plus haut. Si ce contrat s’avère erroné, voire frauduleux, les données inscrites dans la blockchain seront aussi erronées. Le contrat pourrait alors être exécuté alors que les conditions réelles ne sont pas remplies. On pourrait donc se poser la question de la responsabilité en cas de mauvaise exécution ou inexécution du smart contrat. Est-ce l’oracle ? Chainlink Labs ? L’opérateur de nœud ? Difficile d’avancer avec exactitude une réponse à l’heure actuelle.

Ensuite, la blockchain Chainlink a déjà subi des attaques sur son réseau. Si ces attaques n’ont jamais abouti, l'une d'entre elles est parvenue à congestionner le réseau, engendrant 700 ETH de frais. Enfin, la concurrence arrive, avec notamment le protocole NEST. En résumé, nous confirmons que les blockchains oracles représentent un placement d’avenir, car nous aurons besoin des oracles dans le futur avec la technologie blockchain. Néanmoins, Chainlink sera-t-elle effectivement le futur au sein de la bataille des blockchains des oracles ?

En lire plus

Le savoir est une force, partageons-le.

La communauté est le cœur de Finary. Nos membres discutent d’opportunités d'investissement, partagent leurs connaissances et votent sur les prochaines fonctionnalités. Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous trouverez forcément un sujet intéressant !

Découvrir la communautéicon arrow right