Prix Polkadot DOT

27/02/2024 02 h – 28/02/2024 02 h7,7 €
+3,41 %
Acheter des Polkadot
DOT
1 DOT =7,7 €
Frais à partir de 0.99%
Pas de spread cachés
Dépôts / Retraits euros gratuits
SEPA instant gratuit
Dépôts/retraits cryptos à prix coûtants
Acheter maintenant sur Finary
Details
Capitalisation boursière
+2,21 %
10 286 426 589 €
#13
Volume (24h)
372 473 190 €
Volume/Capitalisation boursière (24h)
3,62 %
Prédominance sur la cap. du marché
0,50 %
Offre en circulation
1 335 340 822 DOT
Offre Totale
1 416 289 955 DOT
Evaluation après dilution
10 909 995 718 €
Minimum sur 24 h
7,4 €
Maximum sur 24 h
7,77 €
Liens officiels
Social

À Propos du Polkadot

Désignée sous le code mnémonique DOT, Polkadot est une blockchain d’infrastructure, open source, décentralisée et ouverte à tous. En tant que blockchain d’infrastructure, elle permet à d’autres projets d’y exploiter leur propre blockchain. De fait, on pourrait penser que la crypto Polkadot est un énième Ethereum Killer, aux côtés de Cardano (ADA), Solana (SOL), Avalanche (AVAX) ou encore Polygon (MATIC). Toutefois, Polkadot se voit plutôt comme une blockchain permettant aux autres blockchains de communiquer entre elles. C’est pour cela que Polkadot serait plutôt une blockchain permettant l’interopérabilité au sein de l’écosystème. En conséquence, c’est donc l’une des blockchains les plus importantes à suivre. L’histoire de Polkadot est indissociable de celle de son fondateur, Gavin Wood. Cofondateur de la blockchain Ethereum (ETH), Wood est un éminent informaticien britannique, titulaire d’un doctorat en sciences informatiques. Il a le respect de nombreuses personnes au sein de l’écosystème des cryptomonnaies et de la blockchain. C’est Wood qui a créé le langage de programmation Solidity, sur lequel est codé le protocole Ethereum. L’idée de Polkadot émerge chez Wood dès 2016. Certes, Ethereum corrige le problème de la fermeture du protocole Bitcoin (BTC), en permettant notamment le déploiement des smart contracts. Mais il reste un problème majeur, celui de l’interopérabilité. En effet, la communication entre blockchains reste théoriquement très difficile, voire impossible. C’est la raison pour laquelle lorsque vous souhaitez envoyer une cryptomonnaie vers l’un de vos wallets, la plateforme d’échange vous demande de bien faire attention au standard ou protocole. Polkadot souhaite remédier à cela, en permettant l’interopérabilité pour tout, de manière très rapide. Pour développer Polkadot, Wood fonde avec d’autres la Web3 Foundation, une association suisse. Lancée en 2017, la première version de Polkadot se passe mal et subit un piratage… Wood décide alors de tout reprendre à zéro et le réseau principal n’est officiellement lancé qu’en 2020. Aujourd’hui, Polkadot offre d’immenses promesses. Le concept de parachains est par exemple une innovation majeure de l’univers de la blockchain.

Outre l’interopérabilité, Polkadot a pour objectif d’être une blockchain scalable et évolutive, très sécurisée, avec une gouvernance irréprochable et consommant peu d’énergie. Pour ce faire, le protocole Polkadot utilise le consensus de la preuve d’enjeu (Proof-of-Stake, PoS). Il permet à ceux qui mettent à disposition leurs DOT pour faire tourner le réseau de valider les transactions et les blocs. Ils possèdent également le pouvoir de voter les évolutions du réseau, le DOT étant aussi un jeton de gouvernance. Le cœur du réseau Polkadot est ce que l’on appelle la relay-chain. Toutes les blockchains fonctionnant sur Polkadot y sont reliées et chacune d’entre elles peut alors être optimisée pour un cas d’usage spécifique. Ceci permet à chaque équipe derrière chaque blockchain d’ajouter les fonctionnalités qu’elle souhaite. Ce dernier paragraphe est la définition théorique des parachains, que nous allons voir juste après. Le relay-chain est donc, en quelque sorte, une layer 0, soit une couche qui permet à une layer 1 de fonctionner dessus. À titre de comparaison, Bitcoin et Ethereum sont des layer 1, Polygon est une layer 2, qui fonctionne en surcouche de Ethereum. Pour tester les projets des parachains, Polkadot a également créé la blockchain Kusama (KSM). Les deux blockchains sont sœurs et Kusama fait office de rampe de lancement pour un projet.

Si la relay-chain est le cœur du réseau Polkadot, les parachains représentent le cœur du projet Polkadot. Les parachains sont des blockchains personnalisées et spécifiques à un projet. Elles sont appelées parachains, car elles sont intégrées directement dans les réseaux Polkadot et Kusama. Une parachain peut être personnalisée à l’infini, avec un nombre illimité de cas d’usage. Une fois déployée, elle alimente la relay-chain, qui est responsable de la sécurité du réseau Polkadot. Chaque parachain dispose des fonctionnalités offertes par cette relay-chain et ne doit donc s’occuper que des fonctionnalités qu’elles souhaitent mettre en place. C’est la raison pour laquelle Polkadot est une blockchain d’infrastructure. Ainsi, à la différence des applications décentralisées sur Ethereum, les parachains ne sont pas limitées dans leur développement par Polkadot. C’est un immense avantage pour les projets. Ainsi, chaque parachain peut décider des frais de transaction, du temps de validation d’un bloc ou encore du mécanisme de gouvernance. Vous avez donc compris qu’être une parachain de Polkadot, c’est disposer d’un avantage considérable pour déployer son projet. Il n’y a donc pas de place pour tout le monde… C’est pour cela que des enchères de parachains ont été mises en place. En premier, c’est sur Kusama que se sont déroulées ces enchères et les projets vainqueurs ont pu mettre en ligne leur réseau. Par la suite, ce sont souvent les mêmes projets qui ont participé aux enchères des parachains Polkadot. Encore une fois, Kusama a servi de phase de tests. Pour gagner, il faut que n’importe quel détenteur de DOT choisisse un projet pour immobiliser ses jetons. Si le projet remporte une parachain, vos DOT sont bloqués 96 semaines et vous recevez des jetons natifs du projet sur lequel vous avez investi. 96 semaines plus tard, vos DOT vous sont automatiquement rendus via un smart contract ! Une fois déployée, la parachain est totalement indépendante de Polkadot, tout en bénéficiant de la haute sécurité et scalabilité de son réseau.

La crypto Polkadot utilise le consensus PoS. En conséquence, il n’y a pas de minage de Polkadot. Cela a un avantage : il est plus aisé de participer au fonctionnement du réseau. Nous allons distinguer les validateurs, les délégateurs et le staking sur une plateforme d’échange. Les validateurs sont les nœuds principaux et ceux qui consacrent une partie de leur matériel à la validation des transactions. Dans les faits, tout le monde peut être validateur puisqu’il n’y a pas de minimum de DOT à immobiliser. Toutefois, dans les faits, le nombre de DOT à bloquer augmente de manière régulière. Et il faut beaucoup de DOT… Dans ce cas, pourquoi ne pas déléguer votre participation à un validateur ? Via votre wallet polkadot.js, que l’on peut obtenir grâce une extension sur votre navigateur Chome, Firefox ou Brave, il est tout à fait possible de collecter des récompenses en « prêtant » vos DOT à un validateur. Là aussi, un nombre minimum est requis et celui-ci varie régulièrement. Les récompenses sont de l’ordre de 18 % par an. Vous avez vraiment peu de DOT ? Passez par une plateforme d’échange, comme Kraken ou Just Mining. Elles proposent le staking de DOT, rémunéré entre 10 et 16 % par an. Ici, vous n’avez pas de minimum à verser et, surtout, vous pouvez débloquer vos DOT à tout moment.

Comme toutes les autres cryptomonnaies, le prix de la crypto DOT est déterminé par l’offre et la demande sur le marché. Les variations du cours de la crypto DOT sont influencées par l’actualité autour du projet. Il faut donc notamment suivre l’évolution et la réussite des parachains, car c’est ce qui permet à la crypto Polkadot de se démarquer des autres. Si le cours du Polkadot semble moins volatil que celui d’autres cryptos, la différence entre son plus haut et son plus bas est néanmoins très importante. Officiellement, il n’y a pas de limite à l’émission de DOT. Ceci pourrait freiner l’évolution du cours puisque le DOT ne serait alors pas considéré comme rare. Néanmoins, il est possible qu’à terme, il y ait une masse monétaire limitée. Surtout, le fait que de nombreux DOT soient bloqués dans les parachains pourrait engendrer une inflation du prix à moyen terme.

Marchés Polkadot

#
Exchange
Paire
Prix
+2% depth
-2% depth
Volume (24h)
% du volume
Confiance
Mis à jour
Finary Invest
Investissez en pilote automatique
Créer un compte
1
Binance
8,36 $1 321 131 $902 758 $83 119 187 $20,59 %
Élevée
Récemment
2
MEXC
8,33 $1 491 224 $1 353 163 $3 225 558 $0,80 %
Élevée
Récemment
3
Deepcoin
8,34 $1 134 554 $1 101 548 $2 112 365 $0,52 %
Élevée
Récemment
4
DigiFinex
8,34 $886 890 $903 784 $16 607 098 $4,11 %
Élevée
Récemment
5
FMFW.io
8,34 $1 083 503 $438 884 $1 453 189 $0,36 %
Élevée
Récemment
6
Kraken
8,33 $566 931 $538 467 $6 521 689 $1,62 %
Élevée
Récemment
7
Gate.io
8,33 $622 852 $473 987 $7 269 444 $1,80 %
Élevée
Récemment
8
Coinbase Exchange
8,34 $428 046 $427 613 $16 861 069 $4,18 %
Élevée
Récemment
9
XT.COM
8,34 $488 089 $477 470 $2 394 696 $0,59 %
Élevée
Récemment
10
Bybit
8,34 $237 927 $384 774 $14 904 965 $3,69 %
Élevée
Récemment

D’autres personnes suivent aussi