Auteur
Mounir Laggoune
CEO de Finary
Éditeur
Mounir Laggoune
CEO de Finary
Sommaire
dans cet article
Rejoindre Finary
X
min
19/7/2022

Investir dans les voitures de collection

Rédigé par
Mounir Laggoune
Édité par
Mounir Laggoune

Les voitures de collection sont bien plus que des objets de plaisir, ce sont de véritables investissements. Analyse de cette classe d’actifs dont la côte a explosé ces dernières années. Vous voulez changer de voiture ? Pourquoi ne pas opter pour une Ferrari 250 SWB de 1963 ayant appartenu à Alain Delon ? Pour vous l’offrir, il faudra débourser 16 M $ si l’on en croit une vente aux enchères Artcurial réalisée en 2015. Les voitures de collection sont bien plus que des objets de plaisir, ce sont de véritables investissements. Analyse de cette classe d’actif dont la côte a explosé ces dernières années.


La rareté prime par-dessus tout

Les voitures de collection, c’est une affaire de passionnés mais aussi de gros sous. Le marché global vaut 20B $ et 11K voitures hors normes ont changé de main en 2019. L’investissement a largement pris le dessus sur la passion. Ce sont les Américains qui sont les plus gros participants avec plus de 5M de véhicules de collection détenus. La majorité des grosses ventes est effectuée Outre-Atlantique. La France est n°4 mondial avec plus d’1M de véhicules enregistrés, ce qui est énorme ramené à la population.

Le marché se divise en 3 segments :

Les 3 segments du marché des voitures de collection

Le segment Mid Cap croît actuellement le plus rapidement, principalement à cause du nombre relativement important de véhicules disponibles.

Concernant les millésimes, c’est le post-classique (1965 - 1974) qui est le plus demandé. Il correspond exactement à la Ferrari de Delon. Depuis quelques années, on assiste aussi à l’émergence des instants classics, des véhicules récents et rares qui deviennent extrêmement chers. La Tesla Roadster originale ou la Mclaren MP4 font partie de cette catégorie. Enfin, niveau marque, c’est Ferrari qui génère le plus de volume devant Porsche, Aston Martin ou Maserati. Vous trouvez la Ferrari d’Alain Delon chère ? Une 250 GTO s’est vendu pour 48M $ au Etats-Unis en 2019, le record absolu.

Le marché des voitures de collection est unique pour 2 raisons : la cible et la “supply”. La cible, ce sont des passionnés avec d’énormes moyens. Ils investissent pour le plaisir et pour faire une plus-value. La supply elle est déflationniste : les véhicules deviennent de plus en plus rares, voire introuvables. Même si les prix peuvent paraître délirants, ces facteurs rendent le marché relativement sain. Lorsqu’on possède un gros patrimoine, diversifier dans les véhicules de collection est tout à fait raisonnable. L’acheteur de la Ferrari de Delon l’a bien compris et réalisera probablement une énorme plus-value d’ici 15 ou 20 ans. À condition de ne jamais conduire la voiture pour ne pas risquer de la dégrader.

Où acheter une voiture de collection ?

Les voitures de collection sont vendues principalement dans 3 canaux. Chacun d'entre eux représente un niveau différent du marché et attire différents types d'acheteurs. Analysons-les un par un pour voir leurs différentes caractéristiques.

Les vendeurs privés

Il s'agit du canal qui compte le plus grand nombre de vendeurs, car il n'est pas centralisé. Les vendeurs privés décident souvent de vendre leurs voitures par le biais de sites d'annonces spécialisés ou en utilisant leur réseau de connaissances grâce au bouche-à-oreille.

Les économies réalisées par ce canal peuvent être juteuses, car il n'y a pas d'intermédiaires au moment de la transaction ; en revanche, il y a des inconvénients : l'un d'eux est qu'il n'y a pas de médiateurs experts en cas de litiges après la vente. Un autre inconvénient est que la vérification de l'authenticité de la voiture et de ses pièces ainsi que de l'état général du véhicule incombe à l'acheteur.

Les vendeurs professionnels

Les professionnels sont le meilleur moyen d’obtenir une voiture de collection qui correspond à vos attentes. Vous pouvez viser des voitures en parfait état lorsqu’elles sont disponibles ou des voitures en moins bon état que vous êtes prêt à restaurer. Certains vendeurs sont spécialisés dans certains types ou marques de voitures. De nombreux professionnels proposent également des services de courtage : vous leur indiquez en détail le type de voiture que vous recherchez et, moyennant des frais, ils la trouvent et négocient son achat pour vous.

Les professionnels peuvent certifier l’authenticité de la voiture et de ses pièces. Ils peuvent également garantir la voiture pendant une certaine période après l’achat. Le principal inconvénient de ce canal est que tous ces services ont un prix. Les professionnels connaissent très bien le prix des voitures sur le marché et, bien sûr, ils doivent faire un bénéfice en plus de cela.

Ventes aux enchères

Les professionnels peuvent certifier l’authenticité de la voiture et de ses pièces. Ils peuvent également garantir la voiture pendant une certaine période après l’achat. Le principal inconvénient de ce canal est que tous ces services ont un prix. Les professionnels connaissent très bien le prix des voitures sur le marché et, bien sûr, ils doivent faire un bénéfice en plus de cela.

Certaines maisons de vente aux enchères prestigieuses organisent des événements bien organisés dans lesquels il est toujours possible de trouver une bonne affaire, une voiture rare pour laquelle vous n’avez pas surenchéri et vous n’avez pas dépassé le budget.

Cela semble idéal, n’est-ce pas?

En réalité, les ventes aux enchères de voitures peuvent être un champ de mines, c’est de loin le moyen le plus risqué d’acheter une voiture de collection.
Souvent, les voitures sont vendues « telles quelles » pas entièrement restaurées, et sans garantie.

En tant qu’acheteur, vous êtes seul et sans recours en cas de problèmes avec la voiture. Les seules informations et certifications pour la voiture sont faites par les experts de la vente aux enchères et ils n’ont pas la même obligation légale que les concessionnaires automobiles professionnels.

Investir dans les voitures de collection en résumé

Les véhicules vintage de luxe est un marché déflationniste: la quantité d’actifs de qualité disponible ne cesse de baisser. Cette offre très faible est largement entretenue par les fabricants et les marchands. Les perspectives de rendements sont très importantes, mais ce marché s’adresse avant tout aux passionnés et aux initiés disposant de gros moyens.

La recette d’un investissement réussi :

  • Marque forte et désirable
  • Véhicule produit à peu d’exemplaires, voir unique
  • Une histoire intéressante (ex: Aston Martin de James Bond)
  • Chassis matching numbers (les pièces principales ont le même numéro de série)
Édité par
Mounir Laggoune
CEO de Finary
Rédigé par
Mounir Laggoune
CEO de Finary
Mounir est le co-fondateur et CEO de Finary. Il est passionné de finances personnelles et partage ses connaissances tous les vendredis sur BFM Business dans l'émission Tout pour votre argent ainsi que deux fois par semaine sur la chaîne Youtube Finary

Ces articles pourraient vous intéresser